Advertisement

Sous le couteau, mais en dessous de la ceinture

Sous le couteau, mais en dessous de la ceinture

Malgré avance significative de Hillary Clinton dans le New York Sénat Race, son adversaire John Spencer a lancé une campagne blitzkrieg de dernière minute. Parmi les tactiques de Spencer a été faire une remarque particulièrement mordante sur l'apparence de Clinton. Spencer a suggéré que Clinton se était transformé d'un vilain petit canard à un présentable 59 ans avec l'aide de «millions de dollars» de «travail».

Aïe!

Bien sûr, ce est la saison de la campagne et cela a été un cycle électoral particulièrement laid. Mais encore, suis-je le seul qui pense que ce est un peu injuste pour un candidat d'accuser son adversaire d'être laid? En outre, dans une ère de compteurs de Botox et le déjeuner heures liftings, est-il vraiment une telle chose honteuse pour nos politiciens à vouloir avoir la même fontaine médicale des jeunes que le reste d'entre nous aiment? Je ne suis pas la promotion de la chirurgie plastique par tout moyen, mais je ne pense il ya un double standard déloyale en jeu. D'ailleurs, depuis quand ne étant marque laide sans réserve à la fonction publique? Dois-je mentionner Abraham Lincoln?

Schlüsselwörter: botox, chirurgie plastique, cosmétiques, PlasticSurgery, la politique, le style dans les médias, StyleInTheMedia